Sophistiqué

Villa Miralfiore

PESARO - MARCHE

Villa Miralfiore représente avant toute chose l’idée que Fiam a de l’art et de l’approche intemporelle et sans préjugés qui caractérisent l’entreprise et son fondateur depuis le début.

Une ancienne villa d’une rare beauté, unique pour son architecture, son intérêt historique et sa valeur artistique, située dans le centre de Pesaro, à l’intérieur du parc du même nom, véritable poumon vert de la ville.

Elle est aujourd’hui le siège de « Spazio Miralfiore », un musée d’œuvres qui sont le fruit des nombreuses collaborations entre Vittorio Livi et les plus grands artistes contemporains, et d’un musée du design, avec des produits de série et des pièces uniques qui portent la signature des plus grands concepteurs de renommée mondiale.

Entre Renaissance, art et design

Villa Miralfiore est l’un des joyaux architecturaux du territoire de Pesaro.
Le palais, de style Renaissance, donne à l’intérieur sur un loggia avec des colonnes en granite qui encadre le jardin à l’italienne. Un exemple fascinant d’ ars topiaria de la fin de la Renaissance, avec des buissons à feuilles persistantes bien formés qui dessinent des géométries raffinées. 

À l’intérieur, les cinq salles du premier étage ont une grande importance artistique. Ses fresques, achevées en 1573, sont attribuées à Federico Zuccari. La série de peintures illustre entre autres des prouesses attribuables à Guidobaldo II Della Rovere, dont les initiales sont présentes sur les encadrements des portes.

La villa a en effet longtemps été la propriété des Ducs d’Urbin et, après plusieurs transferts de propriété entre d’illustres familles, elle a été achetée par Vittorio Livi dans les années 90.

En plus d’être la résidence de la famille Livi et le centre de représentation de l’entreprise, la villa est aujourd’hui  le siège de « Spazio Miralfiore » : un musée d’œuvres d’art en verre réalisées par de grands artistes contemporains : Pomodoro, Isgrò, Munari, Colombo, Bay, Valentini, Veronesi, Carmi, Mariani, pour n’en citer que quelques-uns.

Le musée du verre FIAM Italia contient par ailleurs tous les courants  les plus importants du design italien et international des années 70 à nos jours, notamment des projets et œuvres signés Cini Boeri, Massimo Morozzi, Bruno Munari, Vico Magistretti, Enzo Mari, Philippe Stark, Danny Lane, Daniel Libeskind, Doriana et Massimiliano Fuksas, Marcel Wanders et bien d’autres.

La partie du bâtiment destinée au musée compte environ 60 œuvres et s’ajoute à d’autres zones d’exposition de la villa destinées quant à elles à l’exposition de la collection actuelle Fiam Italia : une association très raffinée entre atmosphères de la Renaissance et expressions élégantes de modernité.

Notes historiques

La première installation remonte à 1260 : les sources de l’époque mentionnent le terrain sur lequel se dresse la Villa sous le nom de Vividarium.

Aux alentours de 1438, la famille Malatesta en a fait un lieu de villégiature où étaient également logés les frères de San Francesco du monastère de S. Francesco dell’Osservanza.

En 1445, la propriété est passée à la famille des Sforza. Costanzo Sforza a construit dans le Vividarium une Villa appelée Torretta (‘Petite tour’), en ornant le terrain de deux charmantes « petites tours ».

Après les Sforza, la propriété est passée des Pigna aux Superchi, puis à Messer Simone Bonamini, maire du palais de Francesco Maria I, duc d’Urbin, responsable de l’intervention d’agrandissement la plus significative de la villa.

Guido Ubaldo II Della Rovere a succédé à Francesco Maria I, qui a terminé la construction des nouveaux murs de la ville et qui, devenu propriétaire en 1559, a enrichi la villa de deux chemins d’accès qui se terminent par deux grands portiques ou arcs de triomphe, en profitant de l’œuvre de l’architecte Filippo Terzi.

La propriété de la Villa est passée à la maison de Médicis, mais elle a rapidement été cédée au Saint-Siège qui, vers la fin du 18ème siècle, l’a cédée en emphytéose à la famille des Princes Albani (connue pour le Pape Clément XI).
Enfin, la villa est passée au Comte Alberto di Castelbarco.

Achetée en 1992 par Vittorio Livi, elle subit une grande restauration dans toutes ses pièces tout en préservant et en valorisant toutes le structures de valeur historique et artistique.

Hall 9 Stand c09

Web design

Giacomo Mornico
Irene Sartor
Marco Tonet
Nicola Carpene
Simone De Gasperin
Webkolm